Colloque international Alphonse Legros Université de Bourgogne et Musée des Beaux-arts de Dijon les 4 et 5 mai 2017

Conférenciers invités:

Elizabeth Prettejohn (York University)

Stephen Bann (University of Bristol)

Né à Dijon en 1837, Alphonse Legros aurait fréquenté l’École des Beaux-Arts de sa ville natale avant de gagner Paris puis Londres où il s’installe en 1863. En 1876, il est nommé professeur à la Slade, où il introduit l’enseignement de la gravure et de la sculpture. Membre fondateur en 1880 de la Society of Painters-Etchers, dont l’influence sur le renouveau de la gravure et de l’art du livre illustré est notable, Legros est également un médailliste reconnu, jouant un rôle important dans le renouveau de cet art. Lorsqu’il meurt en 1911, il est un citoyen britannique auquel la Tate Gallery rendra hommage par une très grande rétrospective.

Cet artiste polyvalent a également connu le succès en France, où une exposition est organisée par Samuel Bing dans sa galerie parisienne L’Art nouveau en 1898, avant la rétrospective du Musée du Luxembourg en 1900 par Léonce Bénédite. La dernière exposition Legros s’étant tenue à Dijon en 1987, le temps est donc venu de réévaluer depuis sa ville natale, l’œuvre, l’héritage et la double réception de ce citoyen britannique, fort peu anglophile, mais canonique en Grande-Bretagne.

Organisé par le centre de recherches TIL (Université de Bourgogne, EA 4186) et le Musée des Beaux-arts de Dijon, ce colloque s’adresse aux historiens de l’art, aux spécialistes de la culture visuelle, de la critique d’art et de l’esthétique, aux commissaires, aux collectionneurs et aux enseignants d’art.

Publicités